Nouvelle loi Italienne sur les navires de sauvetage: Que risque l’Open Arms?

Avec l’adoption par le Sénat italien d’un décret sécuritaire ciblant les navires humanitaires, le navire de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms risque une saisie et de lourdes sanctions financières.

En effet, ce nouveau décret prévoit l’arrestation immédiate des capitaines qui accosteront de force dans un port italien et une amende pouvant aller jusqu’à un million d’euros contre 50.000 euros auparavant. Il donnera également la possibilité au ministère de l’Intérieur de confisquer les navires dont la propriété passera à l’État. 

Le navire Open Arms, bloqué dans les eaux italiennes pendant trois semaines, a été mis préventivement sous séquestre, dans le cadre d’une enquête contre X pour séquestration de personnes, omission et refus d’actes officiels.

Oscar Camps, fondateur de l’ONG espagnole Proactiva Open Arms a déclaré: « Le navire sera saisi temporairement, mais c’est un coût que @openarms_fund assume pour s’assurer que les personnes à bord puissent être vues. Nous considérons qu’il est essentiel de donner la priorité à leur santé et à leur sécurité dans cette urgence humanitaire.»

En accord avec la Chambre des députés, le texte adopté par le Sénat accorde au ministre de l’Intérieur Matteo Salvini des pouvoirs élargis pour interdire les eaux territoriales aux navires ayant secouru des migrants.

Le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU se dit « inquiet » après l’adoption de cette loi dite répressive contre les ONG qui récupèrent des migrants en Méditerranée. Pour le HCR, les ONG « jouent un rôle inestimable » dans le sauvetage des réfugiés et des migrants qui tentent de traverser la mer pour rejoindre les côtes européennes.« L’engagement et l’humanité qui les motivent ne doivent pas être criminalisés ou stigmatisés » a affirmé l’Agence.

Depuis plus de 10 jours, le navire Ocean Viking des ONG SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF), cherche un port, avec 356 migrants à bord. Il navigue désormais au ralenti à mi-chemin entre Malte et Lampedusa (Italie) et risque les mêmes sanctions que l’Open Arms.

TMP – 22/08/2019

Crédit photo: Shutterstock

Légende photo: Papier blanc en forme de bateau sur la mer posé sur la carte du monde