L’Union européenne va former 3 000 jeunes au Mali en 2019

Dans le cadre de la lutte contre la migration irrégulière, l’Union européenne finance le projet « L’emploi des jeunes crée des opportunités ici au Mali » (EJOM). Mis en place dans les régions de Kayes, Koulikoro, Gao et le district de Bamako, le but du projet est de « stimuler le développement économique et l’insertion professionnelle des jeunes, y compris des femmes et des migrants de retour », annonce l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ) sur un communiqué.

Grâce à EJOM, 3 000 jeunes maliens vont être formés en 2019 aux métiers de l’horticulture, l’agro-alimentaire, la gestion des déchets et l’artisanat utilitaires. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 18 décembre. Parmi les conditions à remplir, les candidat(e)s doivent posséder la nationalité malienne, être âgé(e)s de 18 à 40 ans et s’intéresser aux filières d’intervention du projet.

L’APEJ, partenaire du projet, avec les agences néerlandaises SNV, ICCO et WASTE a reçu 20 millions d’euros (13 milliards de FCFA) via le Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique, créé par l’UE, pour la mise en place d’EJOM.

En tout, plus de 8 600 jeunes devraient bénéficier du programme et par ce biais, accéder plus facilement au marché de l’emploi. Selon le site bamada.net, EJOM, lancé en avril dernier, a permis à 2 400 jeunes de se former en 2018.

TMP 17/12/2018