Cinq pays d’Europe signent un pré-accord pour la répartition des migrants secourus en mer

Cinq pays de l’Union européenne se sont mis d’accord sur un arrangement temporaire pour le débarquement et la réinstallation des migrants secourus dans la Méditerranée. Il s’agit d’un accord de répartition automatique des migrants débarquant à Malte ou en Italie.

« Ce « pré-accord » sera soumis pour approbation à l’ensemble des pays de l’Union européenne (UE) lors du conseil européen à  Luxembourg le 8 octobre » ont expliqué les ministres de l’Intérieur de l’Allemagne,  France, Malte et Italie et la présidence finlandaise de l’UE qui participaient à cette rencontre.

« Ce n’est qu’une première étape qui rassemble nos quatre pays, dont deux (l’Italie et Malte) sont immédiatement concernés par les débarquements de migrants sur leurs côtes, » a exprimé le ministre français de l’Intérieur, Christophe Castaner.

Les détails de l’accord n’ont pas été communiqués, mais, selon la ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, l’idée est de répartir les migrants sauvés dans les quatre semaines qui suivent leur débarquement. Les demandes d’asile seraient ensuite traitées dans ces pays d’accueil. Ce mécanisme de répartition se veut temporaire dans l’attente d’une renégociation du règlement de Dublin, qui confie  le traitement des demandes d’asile au premier  pays d’arrivée du migrant.

 » L’accord conclu lundi vise à garantir que les navires de sauvetage trouvent sans délai un refuge sûr, évitant ainsi de nouvelles épreuves aux migrants et assurant une réinstallation rapide des demandeurs d’asile sur une base volontaire dans d’autres Etats membres  » a déclaré la ministre finlandaise, Maria Osihalo.

Les pays participants ont indiqué que les détails étaient communiqués aux autres pays de l’UE avant la réunion ministérielle de l’UE du 8 octobre. La ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, a exprimé que le pourcentage exact de migrants secourus que chaque pays accepterait de prendre dépendra du nombre de membres de l’UE qui participeront finalement au système.

Paris et Rome défendront désormais au sein de l’UE  » une position commune pour que tous les pays participent d’une façon ou d’une autre à l’accueil, ou bien soient pénalisés financièrement  » , a déclaré le président français Emmanuel Macron, lors d’un déplacement à Rome mercredi.

L’accord couvrirait tous les bateaux qui secourent les migrants en Méditerranée centrale, la route empruntée par les trafiquants basés en Libye.

TMP – 04/10/2019

Photo credit: Johannes Lauf/ Shutterstock

Photo caption: Lake Malawi, Malawi – 2009/07/18 – Group of people traveling in small boat during storm

The world is on the move

Millions of people are migrating right now, and most of them are facing the harsh realities of what migration means in the 21st century.

We provide facts and current news on migration in multiple languages that is easily understandable and accessible to migrants.

En savoir plus